POSITION DE LA MAISON DE LA SOURCE GABRIEL EN LIEN AVEC L'ADOPTION DE LA LOI 52.

À la Maison de la source Gabriel, aucun traitement n'est administré pour prolonger la vie et l'euthanasie n'y est pas pratiquée.

Suite à l'adoption du projet de Loi 52 sur les soins de fin de vie et l'aide médicale à mourir, la Maison de la Source Gabriel désire préciser que cette nouvelle législation ne changera aucunement les soins qu'elle offre à ses patients en fin de vie.

Tel qu'énoncé par le Réseau des soins palliatifs du Québec, les soins palliatifs ''soutiennent la vie et considèrent la mort comme un processus normal, en atténuant la douleur et les autres symptômes, ainsi qu'en offrant un soutien pour permettre aux patients de vivre aussi activement que possible jusqu'à la fin''.

Depuis plus de dix ans, l'équipe de la Maison de la Source Gabriel s'assure que chaque patient soit accompagné avec dignité dans le processus normal qu'est la fin de vie. Nous sommes donc d'avis qu'abréger la vie ne peut en aucun cas être considéré comme un soin de fin de vie, ni comme faisant partie des soins palliatifs.

Considérant que l'aide médicale à mourir consiste à abréger la vie d'une personne, nous croyons que cet acte va à l'encontre des valeurs fondamentales des soins palliatifs et par le fait même, de notre maison.

Donc, compte tenu que notre organisme n'est pas tenu par la Loi 52 d'offrir l'aide médicale à mourir, nous désirons informer la population qu'aucune aide médicale à mourir ne sera pratiquée à la Maison de la Source Gabriel. En ce sens, les formulaires de demande d'admission ainsi que les documents d'informations à l'intention des patients et des familles seront modifiés afin que la situation soit claire pour tous et que les patients soient en mesure de prendre une décision libre et éclairée.

© 2014 Tous droits réservés Maison de la Source Gabriel
Développement Web : ViGlob